Les cloches sonneront le 15 août pour les chrétiens d'Orient

Publié le 5 Août 2015

 

Les cloches de six diocèses de France retentiront le 15 août prochain à midi, fête de l’Assomption de la Vierge Marie –l’une des plus anciennes fêtes catholique et orthodoxe- en signe de soutien aux chrétiens d’Orient.

Villages brûlés, églises attaquées et détruites, populations déplacées, régions submergées par les réfugiés… C’est en écoutant les témoignages poignants mais plein d’espérance de Mgr Ignatus Kaigama, un archevêque du Nigéria, Mgr Jean-Benjamin Sleima, archevêque latin de Bagdad ou encore de Soeur Hanan Youssef, religieuse au Liban, à l’occasion de la 7e édition de la Nuit des Témoins organisée par l’Aide à l’Eglise en détresse (AED) qu’une laïque, Anne de Ladoucette, a l’idée de faire retentir les cloches des églises pour manifester le soutien de la France « fille aînée de l’Eglise » envers les chrétiens d’Orient. « Faire sonner les cloches est un beau moyen de témoigner de ce qu’il se vit dans les églises. Mais je tenais surtout à ce que notre mobilisation soit visible aux yeux du monde : les chrétiens ont un trésor et une vraie force de paix, à condition qu’ils n’aient pas peur de les manifester fermement. » explique-t-elle à Famille chrétienne.

L’initiative est alors soumise à Monseigneur Rey, évêque de Fréjus-Toulon qui la lance, enthousiaste. Portée par celui-ci, elle est ensuite adoptée –pour le moment- par cinq autres évêques : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, Mgr de Germay, évêque d’Ajaccio et Mgr Nault, évêque de Digne. « Il s’agit d’un geste de prière, de solidarité, de paix et de foi. Nous croyons qu’il peut avoir un vrai impact », explique l’archevêque d’Avignon. Cet appel des évêques à venir se rassembler sur les parvis des églises à midi en signe de soutien fraternel aux chrétiens persécutés en Orient à cause de leur foi a reçu le soutien de la conférence des évêques de France.

Un rassemblement qui intervient un peu plus d’un an après la chute de Mossoul puis de toute la plaine de Ninive tombées aux mains de l'Etat islamique, qui avait entraîné un exode massif des chrétiens d’Irak et mis en péril la présence multiséculaire de communautés chrétiennes dans la région.

Le choix de la date n’est d’ailleurs pas anodin : grande fête chrétienne, l’Assomption (ou la Dormition pour les orthodoxes) commémore l’entrée au ciel, en son âme et en son corps, de la Vierge Marie, envers laquelle les chrétiens orientaux entretiennent une forte dévotion. « Quand tout va mal, quand on n’a plus rien, c’est vers la Vierge Marie que l’on se tourne » explique Mgr Cattenoz. C’est donc à la mère du Christ, patronne de la France, que s’adresseront les prières de soutien aux chrétiens d’Orient sur les parvis des églises de France en ce 15 août. Mgr Rey a ainsi proposé pour cette occasion la prière intitulée « Marie qui fait tomber les murs » :

Très sainte Mère de Dieu,

nous t’invoquons comme Mère de l’Église,

Mère de tous les chrétiens souffrants.

Nous te supplions, par ton ardente intercession,

de faire tomber ce mur, les murs de nos cœurs,

et tous les murs qui génèrent haine, violence, peur et indifférence,

entre les hommes et entre les peuples.

Toi qui par ton Fiat as écrasé l’antique serpent,

rassemble-nous et unis-nous sous ton manteau virginal,

protège-nous de tout mal, et ouvre à jamais dans nos vies

la porte de l’espérance.

Fais naître en nous et en ce monde, la civilisation de l’amour

jaillie de la croix et de la résurrection de ton divin Fils,

Jésus-Christ, notre Sauveur, qui vit et règne dans les siècles des siècles.

Amen.

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article