Publié le 30 Mars 2014

Saint Louis n’eut pas seulement le privilège des douces vertus, de la justice, de la piété. Intrépide autant qu’aucun de ceux qui l’ont précédé ou suivi sur le trône, il sut au besoin porter vaillamment l’épée. « Heureux les pacifiques ! » se plaisait-il à dire ; mais, que son droit fût méconnu, il combattait avec un courage qui en fait le modèle de l’héroïsme chevaleresque, n’hésitant pas à s’exposer personnellement sur les champs de bataille pour l’affermissement de sa couronne, et à faire preuve d’une fermeté et d’une pieuse résignation dans la captivité.

A peine appelé à l’exercice du pouvoir par sa majorité, il montra aux adversaires de son autorité qu’il n’était disposé à céder aucune portion de l’héritage qu’il devait aux laborieux efforts, à la politique de ses ancêtres et que, si l’on pouvait tout attendre de son équité, il fallait redouter son légitime courroux, et c’est à Taillebourg et à Saintes que Louis IX fit ses premières armes : il dirigea habilement cette entreprise militaire, dont il assura le succès par son courage ; et l’éclat de ses victoires, la rapidité de ses conquêtes prouvèrent suffisamment que les pieuses habitudes de son caractère n’en avaient pas étouffé l’énergie.

D’après les « Faits mémorables de l’Histoire de France », paru en 1844, une relation passionnante de l'héroïsme de saint Louis à lire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Très bonne lecture à vous!

Voir les commentaires

Publié dans #Histoire & Patrimoine

Repost 0

Publié le 28 Mars 2014

Les racines chrétiennes de l’Europe remontent à la naissance juridique et légale de l’Église en 313, grâce à l’édit de Milan voulu par Constantin le Grand.

L’auteur retrace 740 ans (313-1054) d’une véritable guerre que se livrèrent, par monarques interposés, les trois principales Églises, à savoir : l’Église romaine pour son propre compte, si ce n’est pour une dynastie européenne ; le patriarcat de Constantinople pour l’empereur byzantin, et enfin l’Église germano-carolingienne pour l’empereur carolingien ou ottonien.

Derrière les grandes querelles théologiques qui occupaient les pensées du premier millénaire, l’auteur montre qu’il y avait toujours, en perspective, des enjeux géopolitiques de conquêtes territoriales, telle la question bulgare ou la conversion des Slaves aux VIIIe et IXe siècles.

De fait, le facteur religieux a déterminé les frontières de nos anciennes nations et leur appartenance soit au monde latin, soit au monde byzantin. Voici 1700 ans que l‘édit de Milan a été publié. Mgr Michel Laroche rappelle à cette occasion ce que l’Europe et notre nation lui doivent. Ce livre nous invite à revisiter notre propre histoire faite de foi et de fureur, de ferveur et de clameurs. Il ne sert à rien de nier les racines chrétiennes de l’Europe. L’Histoire est là, qui témoigne du contraire.

Sur l'auteur:

Michel Laroche, est un spécialiste reconnu des Pères de l’Église byzantine et de la géopolitique du christianisme. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages qui traitent du monde byzantin, tant sur le plan théologique qu’historique. Ses ouvrages, « Une seule chair » (1986) et « La voie du silence » (2010), sont devenus des références dans le domaine de la pensée byzantine. Il collabore régulièrement à la revue de géopolitique « Diplomatie». Mgr Michel Laroche est métropolite dans l’Église Orthodoxe (patriarcat de Kiev) et habite dans la région parisienne.

Références:

Les racines chrétiennes de l'Europe, de Monseigneur Michel Laroche

Date de parution : 2014-03

Éditeur: Éditions Erick Bonnier

Pour commander: La Procure

Voir les commentaires

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 17 Mars 2014

Chers amis,

Avant notre grand événement du samedi 17 mai 2014, nous vous rappelons qu'une procession partira à 16h30 de l'église Saint-Gervais pour la cathédrale Notre-Dame de Paris en passant par l'église Saint-Louis en l'Ile, ce vendredi 21 mars.

Après des vêpres solennelles présidées à 17h45 par Monseigneur Beau, évêque auxiliaire de Paris, une procession de la Sainte-Couronne d'épines partira à 18h30 pour la Sainte-Chapelle. Une messe, présidée par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, s'y déroulera à 19h30 (places sur invitation. Retransmission sur écran géant place Louis-Lépine).

La Sainte-Couronne partira ensuite pour Poissy le 23 mars selon le programme suivant :

9h45: accueil à la halte fluviale (rue du Port) puis procession jusqu'à la Collégiale

11h: messe puis ostension

15h-17h30: vénération, suivie des vêpres puis de la messe

19h30-22h: vénération de la Sainte-Couronne.

Voir les commentaires

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 11 Mars 2014

Présentation du label Aeon:

En 1043, le jour de Pâques, le roi Edouard le confesseur est couronné en la cathédrale de Winchester. Presque 10 siècles plus tard, les 6 voix de femmes de Discantus ressuscitent les polyphonies naissantes qui s'écrivent alors en Angleterre : entre chant grégorien et pièces organisées à 2 voix, nous voilà au début du contrepoint et de la pratique du discantus (déchant).

Ces compositions sont puisées dans le Tropaire de Winchester, un des plus fabuleux témoignages musicaux de l'époque. La plupart des pièces choisies sont centrées sur le temps pascal. En miroir, comme deux vitraux chatoyants au sein de la pierre romane, s'insèrent deux compositions d'aujourd'hui, commandes de l'ensemble sur des textes extraits de "La consolation de Philosophie" de Boèce. Ces œuvres, signées de deux jeunes compositeurs - un français (Pierre Chépélov, né en 1979) et un britannique (Joel Rust, né en 1989) - prolongent les échanges musicaux qui existèrent entre la grande île et le continent durant tout le Moyen Âge.

Concert : vendredi 14 mars - 20h30 - Eglise luthérienne des Billettes

24, rue des Archives, 75004 Paris. Métro : Hôtel-de-Ville

Pour en savoir plus sur l'ensemble Discantus: http://discantus.fr/DISC.html

Voir les commentaires

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 5 Mars 2014

Communiqué de presse: Grande procession à Paris le 17 mai 2014

Voir les commentaires

Publié dans #Vie de l'association

Repost 0

Publié le 3 Mars 2014

Chers amis,

Le samedi 17 mai arrive à grands pas. Nous vous annonçons avec grand plaisir la participation des paroisses suivantes à notre événement :

- Paroisse Sainte-Elisabeth de Hongrie – Paris 3ème

- Paroisse Saint-Louis en l’Ile – Paris 4ème

- Paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile – Paris 9ème

La Fanfare royale d'Hanzinne (Belgique), la troupe médiévale Teutonic Order ainsi que le Choeur Montjoie-Saint-Denis seront également présents au sein de la procession.

Nous les remercions tous pour leur écoute et leur implication.

D’autres annonces suivront dans les prochaines semaines. Nous vous disons donc à très bientôt !

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflamme

Publié dans #Vie de l'association

Repost 0