Publié le 2 Décembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Messes & Fêtes chrétiennes

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Evénements

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Histoire & Patrimoine

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2016

Les éditions du Chiré vous donnent rendez-vous à la Maison de la Mutualité (24 rue Saint-Victor, 75005 Paris) entre 9h00 et 19h00 pour une Journée du livre exceptionnelle, à l'occasion de leurs 50 ans. Venez rencontrer plus de 140 auteurs qui seront heureux de vous dédicacer leurs livres.

Venez également écouter les conférenciers de cette journée : Gabrielle Cluzel, Jacques Trémolet de Villers, Patrick Buisson, Baudouin Forjoucq.

Programme :

9h00 : Ouverture aux auteurs et au public, visite du stand de la librairie, dédicaces... 

10h30 : Conférence de Gabrielle CLUZEL sur le féminisme et la place de la femme dans la société (30 min)

11h00 : Rencontres avec les auteurs, visite du stand de la librairie, dédicaces... 

12h00 : Conférence de Jacques TRÉMOLET DE VILLERS (30 min) : La spiritualité d'un procès, Jeanne d'Arc

13h00 : Rencontres avec les auteurs, visite du stand de la librairie, dédicaces...

14h00 : Table ronde dirigée par Jérôme SEGUIN 50 ans de vie contrerévolutionnaire à Chiré avec Jean AUGUYJean-Baptiste GEFFROY et François-Xavier d'HAUTEFEUILLE, Pascal GUILLEMAIND.

14h30 : Rencontres avec les auteurs, visite du stand de la librairie, dédicaces...

16h00 : Conférence de Patrick BUISSON (30 min) : Comment redonner du sens à la politique !

14h30 : Rencontres avec les auteurs, visite du stand de la librairie, dédicaces...

17h30 : Conférence de Baudouin FORJOUCQ (30 min) sur son exceptionnelle trilogie « Chroniques de la Forteresse du Ciel ».

18h30 : Rencontres avec les auteurs, visite du stand de la librairie, dédicaces...

19h00 : Clôture.

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Evénements

Repost 0

Publié le 12 Novembre 2016

« L’esprit politique français est fabriqué par le souvenir de Louis XIV, de Napoléon et du général de Gaulle. Quand on fait de la politique en France, Madame, c’est pour renverser le monde. Hé bien ça, ça n’entraîne que des déceptions... Moi, si un jour je suis élu président de la république, savez-vous quelle est la première mesure que je prendrais ? Je raserais le château de Versailles [...] Ce serait ma mesure numéro un, pour que nous n’allions pas là-bas en pèlerinage cultiver la grandeur de la France. Devenons réaliste ».

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2016

La France offre à voir mille et un paysages. Mais, pour comprendre et appréhender la diversité étonnante de notre pays, il faut prendre de la hauteur, s’élever. Pendant cinq ans, le photographe Hervé Tardy a sillonné la France à bord d’un autogyre à faible altitude. Ce parti pris lui a permis de s’approcher des lieux, de les survoler sans les dominer et de saisir, ici et là, comment nous les habitons. À travers un choix de ses meilleurs clichés et de ses carnets de route, il pose un regard inédit sur notre territoire, son patrimoine et son histoire. Les textes du géographe Jean-Louis Tissier apportent en contrepoint l’histoire géologique et toponymique du pays et nous font partager la vie de ses habitants. Un ouvrage poétique où photographie et géographie se répondent pour révéler ensemble toute la beauté de la France.

Hervé Tardy est photographe, éditeur et grand voyageur. Il a fondé au sein de l’agence Gamma le département « magazine », très axé grand reportage, puis, en 1983, la maison d’édition polymorphe Copyright, pour y créer essentiellement des livres illustrés. Il est l’auteur d’Au-dessus du chemin de Compostelle (2012) et de Vue imprenable sur Paris (2009) aux Éditions de La Martinière.

Jean-Louis Tissier est professeur émérite de géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a notamment dirigé l’École doctorale de géographie (Paris I, IV et VII) entre 2006 et 2009. Il est l’auteur de Couvrir le monde : un grand XXe siècle de géographie française, avec Marie-Claire Robic, Cyril Gosme, Didier Mendibil et Olivier Orain (ADPF-Ministère des Affaires étrangères, Paris, 2006) et de Deux siècles de géographie française, une anthologie, avec Marie-Claire Robic et Philippe Pinchemel (Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2011).

BEAUX LIVRES - Photographie
240 x 285 mm - 312 pages
20 octobre 2016 - 9782732476049
34 €

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 4 Novembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Traditions

Repost 0

Publié le 3 Novembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Messes & Fêtes chrétiennes

Repost 0

Publié le 2 Novembre 2016

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Evénements

Repost 0

Publié le 1 Novembre 2016

Fra Angelico, Les précurseurs du Christ avec les saints et les martyrs (1423-1424)

Fra Angelico, Les précurseurs du Christ avec les saints et les martyrs (1423-1424)

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Messes & Fêtes chrétiennes

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2016

Pour la première fois depuis des siècles, des scientifiques ont mis au jour, mercredi 26 octobre, ce qui est considéré comme le tombeau de Jésus-Christ. Située dans l'église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem, la tombe était recouverte d'une plaque de marbre depuis au moins 450 ans.

Les scientifiques grecs chargés de la restauration du tombeau ont procédé au retrait de cette plaque de marbre recouvrant la pierre considérée comme originelle du tombeau du Christ. Le patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem, le custode de Terre Sainte, des représentants du Patriarcat latin, ainsi que des moines coptes, des prêtres arméniens et d’autres membres des six communautés qui y cohabitent étaient présents. La scène a été filmée par le National Geographic.

Le site le plus sacré du christianisme

"Nous avons été surpris par la quantité de matériau de remplissage" lorsque la plaque a été retirée, témoigne Fredrik Hiebert, archéologue à la National Geographic Society, présent sur les lieux. "L'analyse scientifique sera longue, mais nous pourrons enfin voir la surface rocheuse sur laquelle, selon la tradition, le corps du Christ a été déposé", poursuit-il. 

Dans la tradition chrétienne, le lit de la sépulture de Jésus a été taillé dans le flanc d'une grotte calcaire après sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33. Ce site est considéré comme le plus sacré du christianisme.

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2016

 

Démolition du château de Noisy: "Un chantier facile"

L'entrepreneur chargé de la démolition est arrivé lundi au château de Noisy. Craignant de la malveillance, il a engagé des gardes accompagnés de pitbulls.

Jean-Claude Castagnetti est un homme confiant: engagé pour démolir le château de Noisy, il est arrivé ce lundi sur le chantier avec les premiers engins. Il compte commencer la démolition ce mardi si la grue de 25 mètres arrive suffisamment tôt. Sinon le début de chantier est reporté à jeudi.

Pour cet entrepreneur, qui a déjà démoli des buildings de 100 mètres de haut, le chantier de Noisy est un chantier facile:

"Il n'y a rien autour. Quand il faut protéger d'autres immeubles alentour, c'est cela qui est difficile."

Jean-Claude Castagnetti a l'intention de revendre les pierres et autres matériaux. Pour cette raison, il ignore combien de temps prendra le chantier exactement. D'après un membre du collectif opposé à la démolition, le chantier pourrait durer six mois.

Autre singularité de chantier: il sera placé sous surveillance jour et nuit:

"Ce n'est pas pour le château! C'est pour mes engins et tout le matériel qu'on va amener. Il y aura 4 pitbull en permanence. Si on essaie d'entrer, ce sera au risque d'y perdre son fond de pantalon ou autre chose!"

Source: matele.be

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 24 Octobre 2016

Entre influence romaine et mise en place de formes inédites de pouvoir, le début du Moyen Âge est marqué par le développement de formes d’expression originales souvent méconnues. L’exposition Les Temps mérovingiens, qui se tient au musée de Cluny du 26 octobre 2016 au 13 février 2017, offre un large panorama de l’activité artistique et intellectuelle de cette période de trois siècles, entre la bataille des Champs catalauniques en 451 et la fin du règne des « rois fainéants » en 751.

Plus de cent cinquante œuvres, sculptures, manuscrits enluminés, pièces d’orfèvrerie, monnaies, textiles ou encore documents d’archives sont réunies grâce à un partenariat scientifique avec la Bibliothèque nationale de France. Plusieurs chefs d’œuvre du Cabinet des Médailles sont ainsi exposés, parmi lesquels les vestiges du trésor de Childéric, le trésor de Gourdon ou le fameux trône dit de Dagobert.

Entre persistance d’un idéal impérial d’inspiration romaine et influence germanique et insulaire, une multitude de royaumes se constitue, parmi lesquels le royaume franc. La diffusion du christianisme conduit à l’émergence de nouvelles croyances, dans les reliques par exemple, alors même que résistent certaines traditions païennes, intégrées dans les pratiques liturgiques qui émergent à cette époque.

Cette profonde originalité se révèle dans les productions artistiques mérovingiennes, d’une richesse de matières et de couleurs qui surprennent encore aujourd’hui. La diversité des formes d’écriture témoigne du foisonnement intellectuel qui anime les centres monastiques ou épiscopaux, foyers de création où se développe une culture savante. Des œuvres comme la chasuble de la reine Bathilde, les pièces de monnaie ou les diplômes des rois francs attestent de la complexité des expressions du pouvoir, entre héritage antique et formes singulières.

Dans un dialogue inédit, manuscrits des VIIe et VIIIe siècles provenant notamment du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, des bibliothèques de Laon et d’Autun, de la bibliothèque nationale de Russie, de la bibliothèque apostolique vaticane ou des Archives nationales de France entrent en résonance avec les collections du musée de Cluny et les prêts du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, du British Museum, du musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont ou encore du musée Alfred-Bonno de Chelles.

Porte d’entrée dans un Moyen Âge qui couvre mille ans d’histoire européenne, les temps mérovingiens sont loin de l’image de «barbarie» qui leur était autrefois attachée. Dans le cadre majestueux du frigidarium des thermes de Lutèce, l’exposition entraîne le visiteur dans une plongée au cœur de trois cents ans de richesse des arts et des lettres.

Musée de Cluny:

6 place Paul Painlevé - 75005 PARIS

Tél : 01 53 73 78 00 

Pour plus d'informations (jours et heures d'ouverture, tarifs), cliquez ici.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Expositions

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2016

Dans une époque de plus en plus bruyante, alors que la technique et les biens matériels ne cessent d’étendre leur emprise, c’est certainement une gageure que de vouloir écrire un livre consacré au silence. Pourtant, le monde émet tant de bruits que la recherche de quelques gouttes de silence n’en devient que plus nécessaire.

Pour le cardinal Robert Sarah, à force de repousser le divin, l’homme moderne se retrouve dans un grand silence, une épreuve angoissante et oppressante. Le cardinal veut rappeler que la vie est une relation silencieuse entre le plus intime de l’homme et Dieu. Le silence est indispensable pour l’écoute de la musique de Dieu : la prière naît du silence et y revient sans cesse plus profondément.

Dans cet entretien avec Nicolas Diat, le cardinal s’interroge : les hommes qui ne connaissent pas le silence peuvent-ils jamais atteindre la vérité, la beauté et l’amour ? La réponse est sans appel : tout ce qui est grand et créateur est formé de silence. Dieu est silence.

Après le succès international de Dieu ou rien, traduit dans quatorze langues, le cardinal Robert Sarah entreprend de redonner au silence ses lettres de noblesse. Le texte est suivi d'un entretien exceptionnel avec Dom Dysmas de Lassus, Prieur à la Grand Chartreuse et Ministre Général de l'Ordre des Chartreux. 

Né en juin 1945, le cardinal Robert Sarah est une des figures les plus importantes du monde catholique d’aujourd’hui – il est le numéro trois du Vatican. Spécialiste reconnu de l’Église, écrivain, Nicolas Diat est l’auteur d’un livre de référence sur le pontificat de Benoît XVI, L’Homme qui ne voulait pas être pape (Albin Michel, 2014).
Le cardinal Robert Sarah et Nicolas Diat ont publié chez Fayard en 2015 un premier livre, Dieu ou rien. Entretien sur la foi.
Né en mars 1956, dom Dysmas de Lassus est prieur au monastère de la Grande Chartreuse, et ministre général de l’ordre des Chartreux, fondé par saint Bruno en 1084. Entré à la Grande Chartreuse à l’âge de vingt ans, il en fut maître des novices pendant de nombreuses années. Selon la tradition, le prieur ne sort jamais du désert de la Chartreuse.

Signature du cardinal Robert Sarah - Librairie La Procure - Paris

Le samedi 22 octobre de 15h30 à 18h30, signature du Cardinal Robert SARAH à l'occasion de la sortie de La Force du silence à La librairie La Procure (3, rue de Mézières 75006 PARIS).

MAJ - 07/11/16

Voir les commentaires

Rédigé par Association Oriflammes

Publié dans #Livres

Repost 0